États d'âmes
Sarko a de beaux projets dans les tuyaux
Beub / 16/04/2007

Cherchant de quoi allumer le barbecue ce midi, je me suis procuré le "20 minutes". Je me suis dit : quitte à crâmer quelque chose,  autant me faire plaisir avec cette ignifiable gazette !
Voilà pourquoi je n'en ai rien fait.

Sourire plein d'assurance mais ridé de fatigue, c'est encore lui qui fait la Une. Tiré à quatre épingles et pas qu'un peu, il a "Un projet de civilisation".

Des mesures à la hauteur du personnage
Tranquillement assis dans son canap' en cuir, il annonce la couleur.
Sa première mesure supprime toutes charges et impôts sur les heures sup'.
"Tout sera fait pour distribuer des heures supplémentaires. Il n'y aura aucun risque pour l'entreprise", explique-t-il, conquérant.
La seconde exonère d'impôts les heureux héritiers des grands oncles d'Amérique (suppression pour 95% des successions et donations).
La troisième "une déduction des intérêts pour toute personne qui achète son logement" (ça va faire plaisir aux smicards !).
Et enfin, "la mise en place de peines aggravées pour les multirécidivistes, majeurs ou mineurs".
Autrement dit, ceux pour qui ça va déjà, ça ira mieux et les autres au trou !

ANPE et ASSEDIC : Fusillons !
La fusion des deux organismes est une priorité pour le petit. Poussant à fond le concept des "maisons pour l'emploi" de Borloo, ce projet pourrait simplifier le joyeux bordel actuel. Mais une petite touche blairienne vient quelque peu pimenter la sauce : "Nul chômeur ne pourra refuser plus de deux fois consécutivement un emploi qui correspond à ses qualifications". Il est courageux, en effet, de radier tout élément trop soucieux de ses propres projets. Les chiffres parleront mes amis !
C'est au futur nouveau 15 de France de réfléchir à la question : "Chaque ministre recevra une lettre de mission avec des objectifs à obtenir. Et on évaluera les résultats chaque année. Je comparerai les résultats obtenus et les engagements pris" menace l'interviewé.
Messieurs dames, gardez vos costards et tailleurs et prenez d'ores et déjà un ticket. N'oubliez pas ce que le boss a dit, à grand coups de néologismes classieux : "Avec la flexisécurité, je veux limiter la durée que peut prendre un licenciement".
Encore un qui mouille le maillot et envoie les autres au charbon !



La matière grise est derrière nous
Vous mettez un "Je veux une école de la transmission où les mots exigence et excellence reprennent un sens". Vous mélangez avec un "Je veux faire revenir en France les créateurs, les innovateurs, les artistes". Vous sortez le mixer et ajoutez un : "L'Etat n'est pas obligé de financer les filières qui conduisent au chômage". Prenez un verre d'eau. Vous laissez reposer et versez une touche de : "Le plaisir de la connaissance est formidable, mais l'Etat doit se préoccuper d'abord de la réussite professionnelle des jeunes". Le tout saupoudré du "non remplacement d'un fonctionnaire sur deux, pendant 5 ans". Vous avez le plus merveilleux des cakes aux chiffres confits.

Provoquant avec ça
"Je suis allé à Villepinte, je suis allé dans un quartier difficile de Meaux, et il n'y a pas eu de protestation".
"Je suis allé à Toulouse : 14 000 personnes au meeting, 50 manifestants...".
Et je laisse la savoureuse conclusion à "20 minutes" :
20 minutes : Quand Le Pen dit qu'il va vous appeler entre les deux tours, vous attendez son coup de fil ?
Iznogoud : "Ce n'est pas Le Pen qui m'intéresse, c'est son électorat".



Non mais qu'est-ce qui croient les mecs, j'allais pas pourrir mes merguez, sans dec' !
nonosbelos @ 16/04/2007 23:33 (#171)
désolé, j'ai pas eut le courage de lire..; juste la photo de la couv de 20 min. et j'ai pas pu aller plus loin... j'ai regardé 10 min la télé aujourd'hui, je suis encore sous le choc.... Laisse moi du temps. Je me fais ça demain!
peace
seb @ 23/04/2007 21:20 (#186)
ce gar la il sert a rien,comme le pen.meme combat.

Ajouter un commentaire

Editeur de texte (conseil : utilisez Firefox -> télécharger)
Gras Italic Souligné Centré Lien Taille: Couleur: